• Alexia

Le bonheur commence dans l'assiette



Vous connaissez sûrement cet adage ‘Un esprit sain dans un corps sain’. Pour se sentir bien dans sa tête, il faut d’abord se sentir bien dans son corps. En effet l’un ne va pas sans l’autre car le corps et la tête ne font qu’un, ils ne peuvent vivre l’un sans l’autre. Ils communiquent entre eux, ils se parlent, ils échangent à l’aide de leur langage propre. C’est le principe des vases communicants : si l’un ne va pas bien, de la même façon, l’autre n’ira pas bien. Le corps et la tête forment un couple.Il faut que chacun soit équilibré pour que ce couple fonctionne correctement.

Pour être heureux, il faut donc d’abord commencer à s’intéresser à notre assiette.

‘Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es ‘.

Mais que manger pour être bien dans sa tête?

Ce ne sont pas les produits transformés (sous vide, emballés, préparés), dénaturés, raffinés, sucrés, qui vont nous apporter l’énergie dont notre corps a besoin. Ces produits vont plutôt nous affaiblir, nous asservir, nous entraîner dans une dépendance, une accoutumance. Ils sont non seulement difficilement assimilables par notre organisme mais ils vont également nous fatiguer , car ils sont pauvres en nutriments, en vitamines, minéraux et oligo-éléments alors que notre organisme en réclame. Ce sont des voleurs de vitalité, qui peuvent même entraîner et causer certaines maladies.

C’est une alimentation vivante, saine, nutritive, naturelle qui convient à notre corps , une alimentation qui stimule notre vitalité quotidiennement, qui entretient notre capital santé et la jeunesse de nos cellules. Il nous faut des aliments à haut potentiel vital, des fournisseurs de vitalité . Il y a des choix et des associations à privilégier entre les aliments, des modes de préparation/ de cuisson meilleures que d’autres, des habitudes et comportements à préférer.

Qui dit vitalité , dit aussi plaisir et qui dit plaisir, dit alimentation variée!

Il est important de manger en conscience, dans un environnement calme et serein, afin d’être détendu, dans la meilleure posture pour que les fonctions digestives puissent fonctionner au mieux et qu’elles puissent tirer le meilleur parti nutritif des aliments ingurgités.

Il convient aussi d’opter pour la variété afin d’optimiser ses apports et d’éviter les carences. C’est aussi bon pour l’aspect plaisir que pour notre corps, de varier les aliments contenant des nutriments distincts. Colorez vos assiettes, elles doivent vous donner envie déjà visuellement!

Donner une priorité au végétal en optant pour les ‘5 fruits et légumes par jour’ car les végétaux sont une source indispensable de fibres, vitamines et minéraux. Ils participent à la régulation de l’absorption des autres aliments, à la stimulation du système immunitaire, ont des propriétés anti-infectieuses et agissent dans la prévention des maladies.

Il faut respecter un certain équilibre alimentaire dans son assiette, une certaine proportion ente les protéines, les vitamines/minéraux , les glucides, lipides, fibres, etc. afin de se sentir bien, de permettre à son organisme de fonctionner correctement , sans manque dû à des carences ou surcharges dues à des excès et de maintenir de cette façon son poids de forme, d’être en excellente santé. Grâce à un équilibrage alimentaire, tous les apports nutritionnels conseillés sont couverts.

Quel plaisir et quelle satisfaction lorsqu’on peut cultiver soi-même quelques légumes ou fruits. Il suffit juste d’un petit carré de terre, de quelques pots…et la nature vous sourira! Non seulement vous serez fiers de vous , de vos talents de jardinier, mais vous saurez aussi ce que vous mangez, la valeur et la qualité nutritive de ce qui se retrouvera dans votre assiette!

Regardez cette belle salade…..c’est un petit jardinier de 9 ans qui l’a fait pousser!Parce que l’amour de la nature commence au plus jeune âge!


Ancoraumement vôtre,


Alexia

© 2020 by Ancoraum-thérapie sonore &mieux-être

contact.ancoraum@gmail.com

Pays de la Loire-France